Le Figaro article

Stowe Family Law news placeholder logo
July 26, 2010

Frank Arndt explains that the greatest problems facing Galina Berezovsky may well be the enforcement of the order made upon divorce due to the international nature of Mr Berezovsky’s holdings.

 

Le divorce le plus cher de la Grande-Bretagne

L’oligarque russe Boris Berezovsky, exilé à Londres depuis 10 ans, va devoir payer près de 120 millions d’euros à sa seconde épouse. C’est quatre fois plus que ce qu’avait obtenu l’ex-madame Paul McCartney.

« Comportement déraisonnable » : c’est le motif qu’a donné Galina Berezovsky,la seconde épouse de l’oligarque russe Boris Berezovsky pour réclamer le divorce., après avoir appris que Boris présentait sa compagne Yelena Gorbunova comme son « épouse » dans les médias. Elle va recevoir 100 millions de livres sterling, soit plus de 118 millions d’euros, de la part de son ex-mari. Cette décision,rendue jeudi à Londres, fait de ce divorce le plus cher de l’histoire judiciaire de la Grande-Bretagne. Berezovsky ne fera pas appel.

Mariés depuis 18 ans, le couple – qui a eu deux enfants- était séparé depuis le milieu des années 1990, et n’avait vécu ensemble que durant deux ans. Ils s’étaient rencontrés en 1981, alors que Boris était professeur de mathématiques à Moscou : à l’époque, il gagnait l’équivalent de 70 euros par mois. Ils s’étaient mariés en 1991, après que Boris a divorcé de sa première épouse, Nina.

Application complexe

Aujourd’hui, sa fortune est estimée à 1 milliard de livres sterling. L’homme s’est enrichi après la chute de l’URSS : en 1989, il devient directeur général de LogoVaz, le premier revendeur de voitures privé de l’URSS. LogoVaz est devenu une holding qui comprend des intérêts dans la banque, le pétrole et les compagnies aériennes. Il détient aussi des parts dans la chaîne de télévision nationale, ORT. Son soutien financier joua un rôle prépondérant dans la réélection de Boris Elstine en 1996. Fervent opposant à Vladimir Poutine, il s’est exilé à Londres en 2000 et a obtenu l’asile politique en 2003.

Le montant de son divorce dépasse le record établi par le magnat de l’assurance John Charman, qui dû verser 48 millions de livres à son ex-femme en 2006 environ 58 millions d’euros-, après 28 ans de mariage, ce qui représentait la moitié de la fortune du couple. Paul Mc Cartney lui avait dû verser 30 millions d’euros.

Mais il reste très loin du divorce le plus cher du monde, celui du magnat australien Rupert Murdoch. Mariés en 1967, ilui et sa femme Anna divorcent en 1999. Anna empoche alors 1,3 milliard d’euros, dont 85 millions en argent liquide.

Cependant, tout n’est pas gagné pour Yelena Gorbunova. La décision rendue, son application risque d’être plus complexe. Franck Arndt, avocat chez Stowe Family Law, spécialisé dans les divorces des grandes fortunes, expliquait avant le rendu de la décision que « le défi le plus important auquel fait face Mme Galina Berezovsky pourrait ne pas être le montant d’un éventuel accord, mais comment le paiment de cet accord pourra être appliqué. » En effet, Boris Berezovsky possède des biens immobiliers ailleurs qu’en Grande-Bretagne : il est propriétaire d’une maison au Cap d’Antibes oùugrave; il loge sa mère de 86 ans- et d’une villa au Cap Ferrat, d’une valeur de 70 millions d’euros environ.

Boris Berezovsky semble prêt à se marie une troisième fois. Il prévoit d’épouser Yelena Gorbunova, sa compagne de 15 ans, avec qui il a deux enfants.

Close

Newsletter Sign Up

For all the latest news from Stowe Family law
please sign up for instant access today.

Privacy Policy